La Briqueterie terre cuite

L'origine de la brique remonterait à sept mille ans avant J-C. La brique crue (adobe) reste fragile et résiste mal aux intempéries. La cuisson de la brique maîtrisée vers 2500 avant J-C, lui donne une très bonne résistance et permet la construction d'édifices beaucoup plus importants. L'industrie de la briqueterie correspond au début de la révolution industrielle. Au début du XIXème siècle, le charbon, très présent dans la Vallée du Gier, permet de chauffer les fours à briques et d'augmenter la production. Les Briqueteries de la Vallée du Gier deviennent de véritables usines. Les grandes cheminées industrielles en briques terre cuite deviennent des éléments architecturaux incontournables des paysages industriels. Dans la deuxième moitié du XXème siècle, les briqueteries terre cuite de la Vallée du Gier cessent de produire des briques de construction et fabriquent uniquement des produits réfractaires.

                                         La Briqueterie Réfractaire

Les produits réfractaires résistent à des températures élevées, contrairement aux briques terre cuite. L'évolution de ces produits est due aux spécialistes de la céramique, faîence et porcelaine qui maîtrisent des procédés de fabrication très proches, dès le IXème siècle. Lors de la révolution industrielle, au XIXème siècle, la fabrication des produits réfractaires devient une industrie indispensable au développement des usines métallurgiques et des verreries installées dans la Vallée du Gier. Les briqueteries terre cuite de la Vallée du Gier font évoluer leurs productions vers la fabrication de produits réfractaires. De nouvelles briqueteries sont implantées pour fabriquer uniquement des produits réfractaires afin de satisfaire la demande de plus en plus importante.

                                La Briqueterie réfractaire de l'Usine d'Assailly à Lorette

C'est en 1830 que les frères Jackson installent leur usine de production d'acier fondu, dans le site d'Assailly situé sur le territoire de la commune de Lorette (à l'époque Saint Paul en Jarez et Saint Genis Terrenoire). Dès 1832, ils décident de créer un atelier de fabrication de produits réfractaires pour répondre à leurs propres besoins. Dans cet atelier sont formés ceux qui deviendront les principaux fabricants de produits réfractaires de la Vallée du Gier (Girard, Labesse, Marlier etc.). En 1918, l'usine d'Assailly occupe 4.500 ouvriers et devient la plus importante forge d'Europe. Par voie de conséquence, à cette même époque, les briqueteries réfractaires installées dans la Vallée du Gier sont les plus productives d'Europe.